~ Château de Lacroux, Gaillac, Conversion Bio ~

Au Château de Lacroux

Dix générations se sont succédées, pour vous permettre d'apprécier, équilibrés et racés, ses vins rouges, aux arômes de fruits rouges, dignes des meilleurs mets: sauté d'agneau ou côtes de bœuf grillées.

Notre Château

Situé sur les coteaux de l’Albigeois entre Gaillac, ville du vin, et Albi, ville natale du peintre TOULOUSE-LAUTREC, le CHATEAU DE LACROUX, exploitation familiale de 38ha, perpétue la tradition des vins de GAILLAC depuis dix générations. En effet en 1700 Jeanne et Guillaume Derrieux, Laboureurs, cultivaient déjà les coteaux de Lincarque, puis l’exploitation se transmit de père en fils. Au début du XX ème siècle Philippe et Baptistine oeuvraient pour lutter contre le phylloxéra. Et puis vint Bertin-Laurent qui transmis à son fils Pierre qui avec l’aide de Marguerite, a reconstruit le vignoble pour le transmettre à la nouvelle génération dans les années 80.
Maintenant Philippe, Jean et Bruno DERRIEUX vinifient et élèvent leurs vins, en recherchant le caractère authentique de l’appellation GAILLAC.Vendanges après vendanges, ils ont su préserver et améliorer le vignoble du Château de LACROUX.
Privilégier la qualité, limiter la production, respecter l’environnement, laisser le temps nécessaire à l’élevage des vins, pour mieux exprimer la typicité des cépages qui ont fait l’histoire de l’appellation GAILLAC, tels sont les engagements qu’ils prennent pour qu’à chaque bouteille vous en reconnaissiez la signature.
Fidélité au terroir, mémoire de plusieurs siècles de labeur, autant d’histoires d’amour entre la terre, la vigne et les hommes pour vous offrir tout l’art de vivre du Sud-Ouest.

Durant l’année 2002-2003 a eu lieu un changement de l’étiquette de la gamme de tous les vins avec appellations des vignes empruntées aux lieux dits des diverses parcelles de l’exploitation. En 2002 nous avons élaboré un nouveau produit effervescent à base de Mauzac en méthode Gaillacoise (sucre résiduel de raisin et sans liqueur de tirage) qui sera un demi-sec ou l’on retrouvera toute la subtilité des arômes de pomme du Mauzac mais aussi un goût de jus de raisin frais.
Au niveau technique 2004 voit la création d’un réseau de froid ainsi que l’augmentation de stockage en cuve isotherme, le but étant d’améliorer les conditions d’élevage des vins.
2005 sera l’année de l’augmentation de la capacité de stockage du chai bouteille par l’ajout d’un dépôt de 450m² complémentaires.